Déroulement des travaux

La synagogue, 20 rue des Quatre-Passeports à Clermont-Ferrand (Puy de Dôme) a été inscrite le 20 mars 2006 à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Les travaux d’aménagement intérieur d’après-guerre ayant effacé toute trace des dispositions originelles du temple israélite ont failli compromettre cette inscription.

En effet, une première demande d’inscription à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques est refusée en 1992.

Paradoxalement, la méconnaissance de la communauté juive de Clermont-Ferrand par les autorités sera à l’origine du livre de Dominique JARRASSE, « Les juifs de Clermont, une histoire fragmentée ».

Les efforts maintenus par les membres de l’Association Cultuelle Israélite et la parution de l’ouvrage de Dominique JARRASSE ainsi que son intervention lors de la CRPS font que la commission consent un avis favorable afin que la synagogue puisse bénéficier de l’effort consenti par l’Etat, la Fondation du Patrimoine et les autres institutions pouvant intervenir dans le financement.

L’engagement de la Fondation du Patrimoine sous forme de campagnes thématiques se confirme avec l’action de soutien à la sauvegarde du patrimoine juif et protestant pour l’année 2008.

Le projet de valorisation de ce patrimoine correspond à un investissement important de la part de la Fondation, consciente que ce patrimoine, symbole de diversité, constitue une véritable richesse nationale.

Tout édifice dédié au culte juif ou protestant peut être concerné : il peut s’agir d’un temple, d’une synagogue, d’un cimetière, d’un lieu de mémoire, ou d’un symbole significatif.

L’adhésion de la synagogue de la rue des Quatre-Passeports à cette campagne thématique et projet de valorisation du patrimoine juif permet à cet édifice de bénéficier de crédits spéciaux pour l’année 2008.

Le chantier s’est étalé sur 4 longues années car d’une part des difficultés imprévues ont été découvertes dès les premières démolitions des installations réalisées par les

Francs-Maçons, les anciens propriétaires et d’autre part l’instruction des dossiers de demande de subvention par les partenaires publics n’ont pas avancé plus vite que les travaux.

Le budget initial du projet avec une seule entreprise évalué initialement à 600 000 € s’est élevé finalement à 800 000 €. Ce projet a permis d’injecter 800 000 € dans le circuit économique local. L’équipe projet a dû surmonter de nombreuses difficultés techniques sans pouvoir toujours compter sur l’aide effective d’autres partenaires.

Pendant 3 années consécutives, le chantier a été ouvert au public à l’occasion de la

Journée Européenne du Patrimoine. Cette initiative a reçu un excellent accueil du public : en 2011, 2012, et 2013 entre 500 et 600 personnes ont visité, chaque année, le site alors qu’il n’était ouvert que le dimanche.

Entièrement rénové ce lieu réintègre pleinement le patrimoine de la communauté pour devenir un Espace Culturel et Pédagogique ayant pour objet de:

  • faire découvrir l’histoire du judaïsme en Auvergne,
  • dédier un espace à la mémoire des Justes Auvergne et à l’histoire de ces Justes,
  • susciter et coordonner des travaux de recherches sur le judaïsme,créer un cadre à des activités culturelles (conférences, débats, concerts, rencontres inter-religieuses) et de recherches
  • créer un espace pédagogique sur l’histoire et la culture juive.